L’ACUFC est le réseau des établissements
d’enseignement postsecondaire de la
francophonie canadienne

Vision

L’ACUFC est le réseau des établissements d’enseignement postsecondaire de la francophonie canadienne.

Accroître l’accès à l’enseignement postsecondaire en français pour établir un réel continuum de l’éducation en français, de la petite enfance au postsecondaire.

Mission

L’ACUFC est le réseau des établissements d’enseignement postsecondaire de la francophonie canadienne qui maintient des liens de collaboration entre ses membres tant en ce qui a trait à la formation qu’à la recherche, représente leurs intérêts communs en s’associant à des partenaires nationaux et assure leur visibilité, tant au Canada qu’à l’international.

Valeurs

  • Excellence
  • Collaboration
  • Respect de la diversité
  • Ouverture sur les communautés, sur la société canadienne dans son ensemble et sur le monde
  • Respect de l’autonomie collégiale et universitaire
  • Intégrité, bonne gestion et imputabilité sociale

Sous l’égide de l’ACUFC se trouvent le CNFS et le RNFJ

L’ACUFC, le CNFS et le RNFJ accomplissent des missions compatibles, essentielles, axées sur la recherche. Ensemble, ils contribuent à la vitalité et à la pérennité de la francophonie canadienne en éducation, en santé, en justice, partout au Canada.

- ©Collège communautaire du Nouveau-Brunswick

Le Consortium national de formation en santé (CNFS)

La formation en français : indispensable à la santé et au mieux-être des communautés francophones en situation minoritaire. Et le CNFS a été créé en 2003 pour y voir. Nous regroupons onze collèges et universités, des partenaires régionaux aussi. Ensemble, nous travaillons à augmenter l’offre de programmes de formation et de services en français; nos recherches nourrissent la prise de décisions en santé. Notre but : assurer l’accès à des professionnels capables de soigner en français dans tout le pays.

En savoir plus

©Université de Moncton

Le Réseau national de formation en justice (RNFJ)

Pour que le système de justice canadien ait la capacité de fonctionner également dans les deux langues officielles. C’est la mission confiée au RNFJ à sa création en 2014. Tant au palier provincial qu’au palier fédéral, nos établissements membres s’unissent pour préconiser la mise en œuvre d’un ensemble de dispositions constitutionnelles, législatives et réglementaires — tout pour favoriser l’accès égal à la justice en français dans les communautés francophones en situation minoritaire du Canada.

En savoir plus

L’évolution de l’ACUFC

1993

Création du Regroupement des universités de la Francophonie hors Québec (RUFHQ).

2003

Création du Consortium national de formation en santé.

2006

Création de l’Association des universités de la francophonie canadienne (AUFC).

2014

Création du Réseau national de formation en justice (RNFJ).

2015

Création de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) résultant de l’union de l’AUFC et du CNFS.

Le conseil d’administration

Coprésidence

Lise Bourgeois préside La Cité depuis mars 2010. Sa carrière s’est entièrement déroulée dans le monde de l’éducation, de la salle de classe à des postes de direction.

Elle a dirigé de 2003 à 2010 le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), le plus grand conseil scolaire de langue française à l’extérieur du Québec.

À titre de présidente de La Cité, Lise Bourgeois poursuit le développement de l’éducation en langue française et met la réussite de chaque étudiant au cœur de son engagement.

Engagée depuis plusieurs années à l’égard de l’épanouissement et du rayonnement de la communauté franco-ontarienne, Lise Bourgeois s’implique dans plusieurs organismes, dont le Regroupement des gens d’affaires de la Capitale nationale (RGA), la Chambre de commerce d’Ottawa, le Consortium national de formation en santé (CNFS), l’Association des collèges communautaires du Canada (ACCC) et depuis 2015, elle est la coprésidente de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC).

Lise Bourgeois est une femme d’action et une rassembleuse qui s’est tissé un vaste réseau tant au sein de l’appareil gouvernemental que dans la communauté.

Par sa capacité de piloter des dossiers et d’obtenir les appuis nécessaires au développement des organisations qu’elle a dirigées, Lise Bourgeois a reçu du RGA le titre de Dirigeante de l’année dans le secteur parapublic. Elle a également été nommée ambassadrice du Mois du patrimoine en Ontario français en février 2013 sous le thème « Nos traditions, un patrimoine enraciné dans nos communautés ».

Allister Surette est devenu le vingtième recteur de l’Université Sainte-Anne le 1er juillet, 2011.

Originaire de Pubnico-Ouest, M. Surette a été élu à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse à titre de député de la circonscription d’Argyle en 1993 et a occupé de nombreuses fonctions politiques jusqu’en 1998. De 1998 à 2003, il a été président et directeur général du Collège de l’Acadie, qui était le seul collège communautaire francophone de la Nouvelle-Écosse. Dès avril 2000, M. Surette a joué un rôle clé dans la création et le développement de l’Université Sainte-Anne d’aujourd’hui, un établissement d’enseignement postsecondaire de langue française et fruit de la fusion de l’ancienne Université Sainte-Anne et du Collège de l’Acadie. En 2003, il a été nommé vice-recteur au développement et aux partenariats de cet établissement, un poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination à titre de recteur et vice-chancelier en 2011.

M. Surette a depuis longtemps été très engagé dans la communauté acadienne de la Nouvelle-Écosse ainsi qu’au sein de divers projets dans les provinces maritimes touchant différentes industries. Il est actuellement coprésident de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), président sortant du conseil d’administration du nouveau Western Regional Enterprise Network (WREN), président sortant du Council of Nova Scotia University Presidents (CONSUP). Il est aussi membre du conseil d’administration de la société Assomption Vie. De septembre 2000 à novembre 2002, M. Surette a été président du conseil d’administration du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC) et il a été membre du conseil d’administration du RCCFC de 1999 à 2003.

Dans le cadre de son rôle de recteur, M. Surette a dirigé la planification et la rédaction du Plan stratégique 2013-2018. Ce plan a comme vision de faire de l’Université Sainte-Anne une institution de marque de la francophonie canadienne, reconnue pour l’excellence de ses programmes, son milieu de vie unique et exceptionnel ainsi que les réussites de ses diplômées et diplômés.

Trésorier

  • Pierre-Yves Mocquais
    Doyen, Campus Saint-Jean, Université de l’Alberta

Secrétaire

  • Sophie Bouffard
    Rectrice et vice-chancelière, Université de Sudbury

Administratrices et administrateurs

  • France Haché
    Sous-ministre adjointe, Ministère de l’éducation postsecondaire,
    de la formation et du travail du N.-B. – Accord du Nouveau-Brunswick
    pour le Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick
  • Daniel Giroux
    Président, Collège Boréal
  • Liane Roy
    Présidente-directrice générale,
    Collège communautaire du Nouveau-Brunswick
  • Donald Desroches
    Président, Collège de l’île
  • Yvon Laberge
    Directeur général, Collège Éducacentre
  • Francis Kasongo
    Directeur général, Collège Mathieu
  • Harry James Kowal
    Recteur, Collège militaire royal du Canada
  • Maxime Allard
    Président, Collège universitaire dominicain
  • Ian Roberge
    Coprincipal par intérim, Collège universitaire Glendon,
    Université de York
  • Dominique Scheffel-Dunand
    Coprincipale par intérim, Collège universitaire Glendon,
    Université de York
  • Emmanuel Aito
    Directeur, La Cité universitaire francophone, Université de Regina
  • Jacques Frémont
    Recteur et vice-chancelier, Université d’Ottawa
  • Luc Bussières
    Recteur, Université de Hearst
  • Jacques-Paul Couturier
    Recteur et vice-chancelier par intérim,
    Université de Moncton
  • Gabor Csepregi
    Recteur, Université de Saint-Boniface
  • Pierre Zundel
    Recteur et vice chancelier par intérim, Université Laurentienne
  • Chantal Beauvais
    Rectrice, Université Saint-Paul
  • Gino Leblanc
    Directeur, Bureau des affaires francophones et francophiles de l’Université Simon Fraser

Direction générale

Lynn Brouillette occupe le poste de directrice générale de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) depuis le 17 février 2016. Elle a occupé au préalable les postes de gestionnaire cadre et de directrice exécutive du Consortium national de formation en santé (CNFS) pendant huit ans. Elle détient un baccalauréat B.Sc. de l’Université d’Ottawa ainsi qu’un baccalauréat en éducation B.Ed. et une maîtrise en Administration des affaires de l’Université Laurentienne. Elle a travaillé dix-neuf ans dans le système collégial en Ontario, particulièrement en administration et en gestion de projets au Collège Boréal à Sudbury. Elle a donc œuvré toute sa carrière pour l’avancement et l’épanouissement de l’éducation postsecondaire et des services de santé en français. À cet égard, elle a contribué grandement aux initiatives de formation permettant d’accroître « l’offre active » des services de santé en français par la formation de professionnels outillés pour offrir ces services, avec confiance et conviction, dans leur milieu de travail. Son expertise et son engagement ont ainsi permis au CNFS de devenir un leader reconnu en la matière, tant au Canada qu’à l’étranger.

Le Plan stratégique 2015-2020 de l’ACUFC marque l’aboutissement d’un exercice de planification exhaustif sous la direction d’un groupe de travail formé d’Allister Surette et de Lise Bourgeois, tous deux coprésidents du CNFS, et de Raymond Théberge, vice-président de l’AUFC.

Consultez le plan stratégique

Représentation efficace.
Reconnaissance accrue.
Nouveaux partenariats.
Nouvelles percées.

Consultez le rapport annuel