Bourses d’études postsecondaires en français langue seconde

Appel de propositions

Les entités postsecondaires désirant participer au Programme doivent présenter chaque année une proposition pour examen.

À titre de demandeur de financement, vous devez consulter et remplir les documents suivants, le cas échéant.

L’appel de propositions est maintenant fermé.

Demande de renseignements

Veuillez transmettre toute demande de renseignements à boursesfls@acufc.ca.

Programme de bourses d’études postsecondaires en français langue seconde

Dans le cadre du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023 (PALO) : Investir dans notre avenir, le gouvernement du Canada s’est engagé à promouvoir un Canada bilingue, notamment en appuyant les Canadiens anglais dans l’apprentissage de la langue française.

Le gouvernement fédéral a mis en place un nouveau programme de bourses annuelles visant à encourager les étudiants anglophones à poursuivre leurs études postsecondaires dans leur seconde langue officielle, soit le français, et ainsi contribuer à l’augmentation du bilinguisme des anglophones au Canada.

L’ACUFC s’est vue confier la mise en œuvre de ce programme par le ministère du Patrimoine canadien (PCH). Dans le cadre du programme, 850 bourses non renouvelables, d’une valeur de 3 000 dollars chacune, seront distribuées chaque année sur la période 2019-2023.

Distribution des bourses

Les étudiants intéressés devront soumettre leur candidature directement auprès des entités postsecondaires (collèges, universités et facultés universitaires) participant au Programme. Ces entités postsecondaires auront la responsabilité d’évaluer les candidatures d’étudiants et de remettre les bourses d’études.

L’ACUFC ne recevra pas de candidatures directement des étudiants.

La liste des entités postsecondaires participant au Programme sera affichée sur cette page web en avril 2020.

Critères d’admissibilité des étudiants

Pour être admissible à la Bourse d’études postsecondaires en français langue seconde, l’étudiant doit :

  • Être citoyen canadien ou résident permanent du Canada.
  • Avoir l’anglais comme première langue officielle du Canada parlée.
  • Étudier à temps plein dans un établissement canadien pendant l’année en cours.
  • Avoir fait ses études secondaires dans un établissement anglophone et en être diplômé.
  • Avoir atteint le niveau d’études postsecondaires.
  • Être inscrit en première année à un programme d’études postsecondaires dans sa seconde langue officielle du Canada, soit le français.
  • Être âgé d’au moins 17 ans au premier jour de cours.
  • Démontrer qu’il possède une connaissance suffisante du français pour étudier dans cette langue. Un relevé de notes attestant qu’il a suivi des cours de français au niveau secondaire ou collégial ou universitaire au Canada pendant un minimum de deux ans sera exigé.
  • Avoir l’intention de suivre un programme collégial ou universitaire de premier cycle à temps plein au Canada et de prendre au moins 50 % de ses cours et activités connexes en français (stages, activités de formation dans la communauté, activités visant à mieux connaître la culture francophone).
  • Une attention particulière sera accordée aux étudiants en difficulté financière et à ceux provenant de groupes sous-représentés.

Critères d’admissibilité des entités postsecondaires

Pour être admissible au Programme, l’entité postsecondaire doit faire la preuve de sa capacité à offrir aux étudiants anglophones :

  1. Des programmes d’études collégiales en français d’une durée minimale d’un an ou des programmes d’études universitaires de premier cycle en français d’une durée minimale de deux ans.
  2. Du soutien connexe et un environnement qui permet aux étudiants d’utiliser et d’améliorer leurs compétences en français. Du soutien connexe peut prendre la forme :
    • d’appui pédagogique en français;
    • de cours de langue supplémentaires au besoin;
    • d’un service d’appui aux études et au succès scolaire en français.
  3. Des occasions de mieux connaître la culture francophone et de vivre des expériences culturelles en français. Une plus grande connaissance de la culture francophone peut être favorisée par :
    • l’offre active d’une vie étudiante en français, avec divers clubs et activités qui fournissent aux étudiants l’occasion de communiquer en français;
    • l’offre d’activités culturelles en français dans la communauté, en dehors des cours et de la vie estudiantine.

L’entité postsecondaire doit démontrer qu’elle offre en français au moins 50 % des cours ainsi que des activités connexes et culturelles dans le programme visé.

Seules les entités postsecondaires canadiennes sont admissibles au Programme.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.