Communiqués de presse

Portrait national de la petite enfance : pénurie d’éducateurs et d’éducatrices dans les communautés francophones en situation minoritaire

24 mars 2020

Ottawa, le 24 mars 2020 – La pénurie d’éducateurs et d’éducatrices en petite enfance dans les communautés francophones vivant en  milieu minoritaire (CFSM) est un enjeu, partout au pays. Étant donné qu’il manque de professionnels sur le marché du travail, il n’y a pas suffisamment de places en garderie pour les enfants francophones vivant en situation minoritaire. Ce sont les principaux constats qui ressortent du tout premier portrait national en formation en petite enfance mené par l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC).

L’état des lieux complet du secteur de la petite enfance réalisé en 2019 est disponible en cinq volets :

  • Rapport 1 : État des lieux dans les communautés francophones en situation minoritaire
  • Rapport 2 : Normes de formation dans les CFSM
  • Rapport 3 : Inventaire et meilleures pratiques en matière de formation initiale et continue dans les CFSM
  • Rapport 4 : Inventaires et meilleures pratiques en matière de construction identitaire dans les CFSM
  • Rapport 5 : Meilleures pratiques de recrutement et de rétention de la main-d’oeuvre au sein des services de garde dans les CFSM

L’ACUFC a conclu des ententes avec des établissements post-secondaires et des organismes pour la réalisation de 24 initiatives qui visent la formation et le renforcement des capacités des éducateurs et des éducatrices de la petite enfance dans les CFSM totalisant 8 millions de dollars. Cette initiative pancanadienne s’inscrit dans le Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023 : investir dans notre avenir.

« En offrant une formation de qualité et du perfectionnement professionnel aux éducateurs et éducatrices de la petite enfance, nous contribuons à l’épanouissement des enfants, a déclaré Lynn Brouillette, présidente-directrice générale de l’ACUFC. Ces professionnels travaillent au sein des garderies francophones en milieu minoritaire et permettent ainsi à un plus grand nombre d’enfants d’évoluer dans un environnement francophone, dès leur plus jeune âge. Ces garderies francophones sont la porte d’entrée vers le continuum d’éducation en français, de la petite enfance au postsecondaire. Il en va de la vitalité et de la pérennité des communautés francophones en situation minoritaire. ».

Comité de gestion national en petite enfance
Le Comité de gestion national gère et administre les fonds octroyés par le gouvernement fédéral pour la mise en oeuvre d’initiatives destinées au développement de la petite enfance et aux services de garde en français ainsi qu’à l’amélioration de la santé et du bien-être des jeunes enfants dans les communautés francophones en situation minoritaire au Canada. Ce comité est composé de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC), de la Commission nationale des parents francophones (CNPF), de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF), du Réseau de développement économique et d’employabilité du Canada (RDÉE Canada) et de la Société Santé en français (SSF), signataires d’une entente de gestion nationale. Le financement des initiatives provient du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023 : Investir dans notre avenir par le biais d’Emploi et développement social Canada (EDSC) et de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

À propos de l’ACUFC
L’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC) regroupe 21 collèges et universités de la francophonie canadienne. Notre vision : accroître l’accès à l’enseignement postsecondaire en français pour établir un réel continuum de l’éducation en français, de la petite enfance au postsecondaire. Sous notre égide se trouvent le Consortium national de formation en santé (CNFS) et le Réseau national de formation en justice (RNFJ). Les trois accomplissent des missions compatibles, essentielles, axées sur la
recherche. Ensemble, nous contribuons à la vitalité et à la pérennité de la francophonie canadienne en éducation, en santé, en justice, partout au Canada. ACUFC.ca

-30-

Renseignements :
Carole Breton, directrice des communications
Association des collèges et universités de la francophonie canadienne
Téléphone : 613-244-7837, poste 105 │Sans frais : 1 866 551-2637
Cellulaire : 613-222-6076
cbreton@acufc.ca

Retour aux communiqués